©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • Thomas Guern

Qui sont les attaquants les plus prolifiques de Jeep Elite ?

Au terme de la 12e journée de Jeep Elite, le classement des meilleurs marqueurs a connu du changement à son sommet :

Mais au-delà de ces points marqués, il est important de considérer les points produits. Le sujet avait déjà été évoqué sur BeBasket la saison passée. Justin Robinson était alors en tête de ce classement, position qu'il a occupé jusqu'à la fin de la saison avec 16.0 points produits par match. Devin Ebanks, le serial scoreur de Chalons-Reims, terminait quelques centièmes de points derrière, et Zachary Peacock (Bourg-en-Bresse) complétait le podium (14.8).


Alors qu'un très gros tiers du championnat appartient désormais au passé, quels sont les joueurs les plus prolifiques de Jeep Elite ? Spoiler : ce n'est pas Justin Robinson, classé 41e cette saison (11.3 pts produits).


Identifier une menace offensive uniquement à travers le nombre de points marqués est trop réducteur. Les passes décisives, et même les rebonds offensifs, sont également des indicateurs à prendre en compte pour juger du potentiel offensif d'un joueur. Ainsi, il sera question de points produits et non de points marqués. La différence entre ces deux termes est fondamentale.


Brandon Jefferson, le meneur de l'OLB, a pris la tête du classement de points marqués de Jeep Elite avec 18.2 points par match. Mais le MVP de Pro B ne pointe qu'à la 7e place en termes de points produits, avec 14.2 points produits par match.


Figurent devant Brandon Jefferson :

1. Semaj Christon (CSP Limoges) : 16.4

2. Chris Horton (Cholet Basket) : 16.0

3. Miralem Halilovic (Orléans) : 15.8

4. Brandon Taylor (Le Mans) : 15.5

5. Frank Hassell (Le Portel) : 15.1

6. Norris Cole (Monaco) : 14.2


Christon est logiquement en tête pourrait-on dire, le meneur du CSP compilant 16.1 pts et 7.8 asts par match. Brandon Taylor figue à la 4e place en affichant un profil statistique similaire, Chris Horton occupe la deuxième place, grâce à sa capacité à marquer et également à capter des rebonds offensifs pour produire des points. C'est dans un registre similaire qu'on retrouve également Frank Hassell dans ce classement.


Mais la particularité de ce classement concerne l'équipe d'Orléans. Jefferson a beau être meilleur marqueur du championnat, mais il n'en reste pas moins "que" le deuxième producteur de points de son équipe. Miralem Halilovic le devance, même si l'élégant intérieur affiche un retard en points marqués (17.2 contre 18.2) et les passes décisives (2.8 contre 3.7). Comment expliquer cette différence ? Le rebond offensif, secteur dans lequel Halilovic est performant (2.1 prises par match, 12e).


La production de points est importante, mais encore faut-il qu'elle soit efficace... Ceci est une toute autre histoire !

115 vues