• Thomas Guern

Leaders Cup : le bilan de la J6

Mis à jour : nov. 11

A l'issue de chaque journée de championnat (ou Leaders Cup dans ce cas-là), sera publié un récapitulatif statistique. Le principe ? Dans la continuité de ce qui avait été fait pour une partie de la pré-saison sur Twitter, cet article est fait pour voir d'un rapide coup d'oeil les statistiques avancées (rythme, efficacité, 4 Factors) de chaque match, avec un focus sur un joueur pour chacune des rencontres. C'est un coup d'essai, et il n'est pas impossible que le format évolue au fil de la saison avec la reprise des compétitions.

Pour toute suggestion, n'hésitez pas à me contacter par mail ou via Twitter.



Lille Vs. Denain : 71-66



Pour l'emporter face à Denain, Lille a pu compter sur l'adresse (52% eFG%), l'agressivité (48% FT Rate). Cependant, la performance des lillois laisse à désirer au rebond défensif : Denain a capté 41% des rebonds offensifs disponibles. De quoi offrir 10 opportunités de marquer en plus pour Denain ! Maladroit, Denain n'a pas su en profiter.


Le joueur : Luc Loubaki (Lille)


Mettre en lumière la performance défensive individuelle n'est jamais simple à partir des feuilles de stats telles qu'elles sont (mal) faites. Avec un Defensive Rating de 80, Luc Loubaki a fait parler ses qualités défensives. Il termine également la rencontre avec 3 interceptions : 8% des possessions adverses ont été interceptées par Loubaki lorsqu'il était sur le terrain. C'est la meilleure performance dans ce secteur de cette journée par un joueur ayant disputé autant de minutes (19).



Saint Chamond Vs. Vichy-Clermont : 94-90 (ap.)


Le duel entre Saint Chamond et Vichy-Clermont a été mené sur un rythme infernal : 91 et 92 possessions après prolongations correspondant environ à 81 possessions sur 40 minutes. Soit 10 de plus que certains matches de cette 6e journée de Leaders Cup ! Dans l'adresse et l'agressivité, les deux équipes ont joué à même niveau. Si la JAVCM a peu perdu la balle (14% TOV%), elle n'a pas su limiter les secondes chances de leur adversaire. Saint Chamond a capté 37% des rebonds offensifs disponibles.


Le joueur : Mohamed Kone (Vichy-Clermont)


23 d'évaluation, 8 points, 13 rebonds, +10. L'impact de Mo Kone est facilement quantifiable pour la JAVCM. Avec 1.14 point par tentative de tir, il se classe 2e de son équipe dans la rentabilité aux tirs (Mourtala : 2.00). Ce seul Mourtala le devance également dans l'efficacité offensive (200.0 ORtg), puisque Kone a produit 127.2 point pour 100 possessions. Enfin, il a abattu un travail considérable au rebond : 15% OREB%, 34% DREB%. Soit un total final d'un rebond disponible sur 4 capté Kone.



Fos-sur-Mer Vs. Antibes : 71-53


Sans être aussi extraordinaire qu'à son habitude, Fos-sur-Mer l'emporte en étant plus performant dans chaque catégorie. Enfin presque, Antibes a moins concédé de pertes de balles. Ce peut être le seul motif de satisfaction pour des antibois bien à la peine dans cette compétition.


Le joueur : Cleantony Early (Antibes)


Shooters shoot. Cleanthony Early n'a fait absolument que ça du match face à Antibes. Il a pris 42% de la totalité des tirs des Sharks ! Le souci, c'est qu'il a été seul ou presque à en réussir puisque avec 12 réussites sur les 22 de son équipe, il a rentré 54% des tirs de son équipe... Dans la pratique, Early a aspiré 36% des possessions d'Antibes, soit 25.3 possessions pour autant de points produits. Au final, son match n'a pas été si inefficace que ça avec 100.6 ORtg (Léopold Ca 111.2, N'Dir 187.7 font mieux).


Gries Vs. Nancy : 65-86


Match quasi-parfait pour Nancy : adresse, pertes de balles, agressivité. Le rebond offensif pourrait être meilleur, si on souhaite chipoter. Gries a manqué cruellement d'adresse (44% eFG%) et a surtout beaucoup perdu en efficacité en commettant 24% de pertes de balles.


Le joueur : Tyran De Lattibaudiere (Nancy)


Mon chouchou depuis le début de la saison : l'ancien joueur de Denain sort à nouveau une performance lui valant une mise en lumière. Tyran De Lattibaudiere termine la rencontre

avec 13 points (5/11 FG, 2/4 3P, 1/1 FT), 4 rebonds, 5 stocks (1 contre, 4 interceptions). Les 5 stocks attirent encore l'attention, puisqu'il établit une nouvelle fois la meilleure marque de cette 6e journée de Leaders Cup. Adresse correcte, avec 1.14 point par tentative de tir.



Rouen Vs. Evreux : 77-81


Amputé de nombreux éléments, Evreux n'est pas passé loin de l'emporter face à Rouen. Malgré une perte de balle toutes les 4 possessions, le RMB s'en sort au rebond offensif, avec un incroyable 53% OREB%. Je répète souvent la formule, mais c'est simple : Rouen manque deux tirs. Un rebond sera défensif pour Evreux. L'autre sera offensif pour Rouen. C'est un ratio tout simplement incroyable...


Le joueur : Amin Stevens (Rouen)


Il n'avait pas été à son avantage depuis le début de la Leaders Cup. Face à Evreux, Amin Stevens a réalisé une performance digne de son rang : 29 minutes, 22 points (10/14 FG, 2/7 FT), 11 rebonds dont 6 offensifs, 2 passes décisives, une perte de balle, 6 fautes provoquées, 25 d'évaluation, +21 (meilleur +/- du match). Avec 1.28 point par tentative de tir, 7% TOV%, il fait partie des rouennais les plus efficaces en attaque du match avec 138.2 ORtg. Seul Zimmy Nwogbo, auteur d'un match phénoménal également, le devance (144.9 ORtg). La performance de Stevens est impressionnante aux rebonds, avec 24% OREB%, 21% DREB%.



Nantes Vs. Quimper : 80-75


Nantes (16e) et Quimper (18e) font partie des équipes jouant avec le plus faible rythme de Pro B. Rien de surprenant à voir les deux formations se disputer une rencontre dépassant difficilement la barre des 70 possessions. Pour autant, l'Hermine et l'UJAP ont fait preuve d'efficacité. Nantes a comblé sa maladresse aux pertes de balles (24% TOV%, une possession sur 4) par une domination sans partage du rebond. Les Nantais ont capté un rebond offensif disponible sur 2 ! Concrètement, Nantes a ainsi eu 87 opportunités de marquer, et Quimper seulement 76. Une telle différence est insurmontable lorsque les autres 4 Factors se tiennent dans un même ordre de valeur.


Le joueur : Josh Ajayi (Nantes)


Josh Ajayi et René Rougeau méritaient tous les deux de figurer dans cette mise en lumière, mais c'est finalement le premier qui retient mon attention. Ajayi frôle le double-double avec 10 points et 9 rebonds, auquel le pivot ajoute également 3 passes décisives, 2 pertes de balles, une interception en 20 minutes en sortie de banc.

Ces 3 échecs aux lancers-francs (0/3 FT) font baisser sa rentabilité aux tirs, étant malgré tout à 1.37 point marqué par tentative fort de son 5/6 aux tirs. Plus globalement, Ajayi s'est révélé être très rentable avec 120.2 ORtg (9.7 points produits pour 8.0 possessions). Mais c'est surtout aux rebonds que le pivot nantais fait un énorme chantier : 5 rebonds offensifs, 4 rebonds défensifs. Son ratio de rebonds disponibles captés sous chacun des 2 panneaux est quasiment identique avec 29%. Sur 10 rebonds disponibles pour Ajayi, offensifs ou défensifs, 3 ont fini entre ces mains. Un véritable aspirateur.

Posts récents

Voir tout

Pro B : le bilan de la J3

D'un rapide coup d'oeil, retrouvez une analyse statistique collective de la troisième journée de Pro B.

Pro B : le bilan de la J2

D'un rapide coup d'oeil, retrouvez une analyse statistique collective de la deuxième journée de Pro B.

©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com