• Thomas Guern

Leaders Cup : le bilan de la J5

Mis à jour : 7 nov. 2020

A l'issue de chaque journée de championnat (ou Leaders Cup dans ce cas-là), sera publié un récapitulatif statistique. Le principe ? Dans la continuité de ce qui avait été fait pour une partie de la pré-saison sur Twitter, cet article est fait pour voir d'un rapide coup d'oeil les statistiques avancées (rythme, efficacité, 4 Factors) de chaque match, avec un focus sur un joueur pour chacune des rencontres. C'est un coup d'essai, et il n'est pas impossible que le format évolue au fil de la saison avec la reprise des compétitions.

Pour toute suggestion, n'hésitez pas à me contacter par mail ou via Twitter.


Aix-Maurienne Vs. Fos-sur-Mer : 55-92


Fos-sur-Mer poursuit son entreprise de démolition : 120.8 ORtg, 59% eFG%, 16% TOV%, 33% OREB%... Une performance complète, sachant que défensivement, les BYers n'ont laissé que des miettes à leur adversaire du soir. Aix-Maurienne a notamment commis 29% de pertes de balles, capté seulement 22% des rebonds offensifs disponibles.


Le joueur : Jamar Diggs (Fos-sur-Mer)


Voir un guard tourner à 2.03 points par tentative de tir ne doit pas être passé sous silence. C'est ce qu'a réalisé Jamar Diggs : 16 points, 5/7 FG dont 4/6 3P, 2/2 FT. Ajouté à cela 6 passes décisives, et vous obtenez un match à 128.0 ORtg (11.1 points produits sur 8.7 possessions).



Paris Vs. Rouen : 85-83


Rouen peut s'en mordre les doigts : comment est-ce possible de perdre un match avec une telle adresse (63% eFG%), une telle domination au rebond (34% OREB%) ? Tout simplement en étant peu attentionné. Peu attentionné car 31% des possessions du RMB se terminent par une perte de balle. Peu attentionnée car l'adversaire voit son FT Rate atteindre 46%. Si Rouen n'a pas beaucoup loupé le cercle sur le tir, il ne s'est pas loupé le pied en se tirant dedans.


Le joueur : Amin Stevens (Rouen)


Dominant aux rebonds avec ses 9 prises (pour des splits 17% OREB%, 22% DREB%, 19% REB%), efficace dans le tir (1.19 point par tentative de tir), Amin Stevens concentre les maux de son équipe sur ce match-là. En 32 minutes, bien qu'il termine avec 7 points et 9 rebonds, il totalise 5 pertes de balles. Ramené à son nombre de possessions, c'est simple : Stevens a perdu la balle une possession sur 2.



Saint Chamond Vs. Blois : 80-84


Excellent aux rebonds, Blois fait une nouvelle fois la différence dans ce secteur. 6 joueurs ont capté un rebond offensif sur ce match, contribuant grandement à faire grimper l'efficacité offensive blésoise à 114.4 points pour 100 possessions. Saint Chamond galère autant au rebond, que ce soit offensif et défensif. Ce pourrait être un thème récurrent tout au long de leur saison.


Le joueur : Mathis Dossou-Yovo (Blois)


Il alterne le bon et le moins bon. A Saint Chamond, Dossou-Yovo s'est montré sous un très bon jour : 8 points, 4 rebonds, +5. Son volume de jeu a été limité (7% des possessions de Blois), mais son rendement excellent : 1.16 point par tentative de tir, 16% OREB%, 147.5 ORtg.



Souffelweyersheim Vs. Gries : 94-93


187 points, 144 possessions : 1.29 point par possession. Le derby a viré au feu d'artifice offensif ! Très adroit aux tirs (66% eFG%), Gries a laissé filer ce match sur les pertes de balle en commettant un turnover toutes les 5 possessions. En soit, c'est un excellent ratio. Mais face à Souffel qui n'a pas eu de déchets ou presque (13% TOV%), c'était trop.


Le joueur : Michael Oguine (Souffelweyersheim)


Auteur du tir de la gagne dans les dernières secondes du match, la performance de Michael Oguine ne se résume pas uniquement à ce tir décisif. L'arrière termine le match avec 29 points (10/16 FG, 2/5 3P, 9/11 FT), 7 fautes provoquées... Il a assumé une importante charge offensive avec 34% USG%, en étant ultra-rentable aux tirs (1.49 point par tentative de tir) et efficace de manière globale (164.3 ORtg).



Denain Vs. Saint Quentin : 81-67


Plus agressif (32% FT Rate) et plus adroit (58% eFG%), Denain prend le dessus sur une équipe de Saint Quentin qui aura fait jeu égal avec l'ASC Denain dans les pertes de balles avec seulement 16% TOV%, et la bataille du rebond (19% OREB% pour Denain, 14% pour Saint Quentin).


Le joueur : Rigo Edzata (Denain)


Mis à part David Skara (+3.51 NetRtg), aucun autre joueur de Denain n'aura été plus impactant des deux côtés du terrain que Rigo Edzata. En attaque, il a marqué 9 points (4/7 FG, 0/2 3P, 1/1 FT) pour une rentabilité de 1.21 point par tentative de tir. En plus de cela, il a capté 3 rebonds offensifs et donne 2 passes décisives, lui permettant de gagner en efficacité offensive. Il a ainsi produit 10.7 points sur 8.2 possessions, soit 129.7 ORtg.

Défensivement, son activité au rebond défensif s'est montré déterminante vu le peu de rebonds offensifs captés par Saint Quentin (14% OREB%). Dans le détail, les splits aux rebonds sont excellents : 22% OREB%, 32% DREB%, 28% REB%.



Poitiers Vs. Nantes : 62-64


Avec 126 points en 142 possessions, le duel entre Nantes et Poitiers a été tout sauf offensif ! Nantes a tiré son épingle du jeu en perdant moins la balle que Poitiers (19% TOV% contre 26%). Au-delà de cette différence dans le TOV%, le match a été très accroché puisque les deux équipes affichent des valeurs très proches dans les 4 Factors.


Le joueur : Terry Smith (Nantes)


Seuls deux nantais parviennent à dépasser la barre du 100 ORtg : Ajayi (100.9) et Smith (130.5). Seuls deux nantais parviennent à dépasser la barre du 1.10 point marqué par tentative de tir (moyenne de Pro B sur la saison en cours) : Ajayi (1.11) et Smith (1.34).

Sonnant la révolte nantaise, Smith a été le grand artisan de cette victoire de l'Hermine. Assumant ses reponsabilités (33% USG%), il a su être efficace quand personne n'a su l'être. C'est le cas notamment de Forcada qui affiche 87.1 ORtg avec 36% USG%. Belle activité défensive de Smith : 11% d'interceptions sur les possessions adverses.

Posts récents

Voir tout

Pro B : les rankings au 2 avril

L'enchaînement des matches en Pro B a bouleversé la hiérarchie, et les rankings. Après 6 semaines intenses, le point sur les rankings.

Jeep ELITE : les rankings au 2 avril

L'enchaînement des matches a entraîné son lot de changements dans le classement des rankings, par rapport à la précédente publication en date du 23 février. L'idée sera désormais d'offrir un point rég