• Thomas Guern

Jeep ELITE : le bilan de la J5

A l'issue de chaque journée de Jeep ELITE, Pro B, Espoirs sera publié un récapitulatif statistique. Le principe ? Dans la continuité de ce qui avait été fait pour une partie de la pré-saison sur Twitter, cet article est fait pour voir d'un rapide coup d'oeil les statistiques avancées (rythme, efficacité, 4 Factors) de chaque match, avec un focus sur un joueur pour chacune des rencontres. C'est un coup d'essai, et il n'est pas impossible que le format évolue au fil de la saison avec la reprise des compétitions.

Pour toute suggestion, n'hésitez pas à me contacter par mail ou via Twitter.



Roanne Vs. Cholet : 96-88


Entre Cholet (50% OREB%) et Roanne (38% OREB%), personne n'a jugé bon de capter des rebonds défensifs. Dès lors, l'adresse grimpe sur les secondes chances, et les efficacités de paire : 116.1 ORtg pour Cholet, 126.1 pour Roanne. La Chorale a connu meilleure adresse (65% eFG%) et moins de déchets sur ces possessions (21% TOV%).


Le joueur : Sylvain Francisco (Roanne)


Désigné MVP TCL de la 5e journée, le meneur de la Chorale a montré l'étendue de son talent : 27 points (9/13 FG, 5/8 3P, 4/6 FT), 2 rebonds, 6 passes décisives, 4 interceptions, une perte de balle. Evidemment, l'intérêt est de comprendre quel impact Francisco a eu individuellement. Sa rentabilité aux tirs est excellente avec 1.73 point par tentative de tir. Il a été le joueur le plus efficace de la Chorale avec 162.8 ORtg (19.5 points produits sur 12.0 possessions).

[Mode troll activé] Chauncey Collins est le plus efficace en attaque avec 174.8 ORtg (5.0 points produits sur 2.9 possessions).



Nanterre Vs. Strasbourg : 89-80


Il n'aura pas manqué grand chose à Strasbourg pour repartir de Nanterre avec la victoire : adresse (49% eFG% contre 61% pour Nanterre) et agressivité (17% FT Rate contre 36%). Les débats ont été équilibrés au rebond (49-51) et dans les pertes de balles (24 cumulées sur les deux formations).


Le joueur : Brandon Jefferson (Strasbourg)


Il y aura forcément des hauts et des bas au cours d'une saison avec un joueur du profil de Brandon Jefferson. Après, reste à savoir ce qu'on définira comme un "haut" et un "bas". Le match à Nanterre est à classer dans quelle catégorie ? Pas forcément celle que l'on croit...

16 points à 4/13 aux tirs, faiblard ? Non, parce qu'avec un 4/9 à 3 points et 4/4 aux lancers, il affiche une rentabilité de 1.08 point par tentative de tir.

A côté de cela, le ratio AST/TOV est bon. Et au final, pour un "mauvais" match de Jefferson, le meneur parvient à produire 14.5 points sur 13.1 possessions (111.0 ORtg). Soit l'un des SIG men les plus efficaces derrière Cavaliere et Wainright. Comme quoi.



Monaco Vs. Chalon/Saône : 90-60


Défensivement, la Roca Team fait peur. Chalon l'a connu à ses dépens en ne marquant que 60 points sur 81 possessions (74.0 ORtg). L'Elan n'a pas eu d'adresse (45% eFG%), n'a pas eu de rebonds offensifs à se mettre sous la dent (16% OREB%), et a perdu la balle sur 35% de ses possessions ! Seule "consolation", un FT Rate encourageant de 48%.


Le joueur : Abdoulaye N'Doye (Monaco)


Le guard français me fascine beaucoup, et j'avais pu longuement revenir sur son évolution dans un article écrit pendant l'intersaison (Abdoulaye N'Doye : une progression expliquée travers les chiffres). Brillant en Eurocup, N'Doye confirme également en Jeep Elite dans un registre qui lui sied à merveille : faible USG% (13%), forte efficacité (109.9 ORtg). Son adresse à 3 points notamment (3/5 3P) lui permet d'être à 1.38 point par tentative de tir. Excellent défenseur, il a intercepté la balle sur 6% des possessions adverses lorsqu'il était sur le parquet.



Dijon Vs. Pau-Lacq-Orthez : 87-71


Perdre de 16 points chez un outsider/favori du championnat n'a rien d'infâmant. Mais perdre de 16 points en étant à 61% eFG%, 35% OREB%, 20% FT Rate peut te laisser un goût amer. Quelle issue aurait eu ce match sans les 34% de pertes de balles concédées par Pau/provoquées par Dijon ? La JDA s'est confortablement reposé sur une forte adresse, des pertes de balles sans excès, un rebond offensif maîtrisé. Sans aller aux lancers (6% FT Rate) !


Le joueur : tous les joueurs de l'Elan Béarnais


Vraiment par pure fainéantise, mais aussi pour illustrer mon propos sur les pertes de balles : chaque joueur a perdu la balle au moins 2 fois. Jérémy Leloup et Ousmane Drame culminent à 4 turnovers, mais ce sont les ratios qui sont très parlants, lorsque ces chiffres sont ramenés à la possession : 67% TOV% pour Ayayi, 54% Drame, 52% Lesca, 47% Diawara... Sanford et Evans s'en sortent bien en étant respectivement à 20% et 22% TOV%.



Boulazac Vs. Le Portel : 70-71


A couteaux tirés. Dans un match accroché, où le point par possession n'a pas été atteint, les différences entre les deux équipes sont infimes :

- Le Portel a tiré à 52% eFG%, contre 47% pour Boulazac.

- Boulazac a perdu la balle une possession sur 4 (24% TOV%), contre une possession sur 5 pour l'ESSM (20% TOV%).

- Les équipes affichent un taux de rebond capté similaire

- Le BBD s'est rendu plus souvent sur la ligne que le Portel avec 38% FT Rate.

Au final, ce match joue sur trois petits bouts de rien.


Le joueur : Georgi Joseph (Le Portel)


Georgi Joseph, c'est surement le joueur le plus "analytic friendly" que j'ai en tête sur la Jeep ELITE. Il a été notamment le meilleur rebondeur offensif du championnat la saison passée, devant Horton et n'importe quel autre machine à stats. Sous les couleurs portelloises, ce qu'arrive à faire le roi de la pige médicale est bluffant : il termine avec +17 au +/-, dans un match décidé par un point. Il a capté 24% des rebonds offensifs disponibles, 20% des rebonds défensifs disponibles. Il tourne à 126.7 ORtg.



Orléans Vs. Chalons-Reims : 99-79


A domicile, Orléans réussit un nouveau festival. Après Cholet, c'est Chalons-Reims qui en a fait l'amère expérience : 70% eFG%, 17% TOV%, 34% FT Rate. Comme face à Cholet, Orléans pourrait même progresser au rebond, mais c'est du domaine du chipotage. Chalons-Reims ne fait pas un mauvais match, mais impossible de lutter face à une telle adresse orléanaise et avec 26% TOV%.


Le joueur : Paris Lee (Orléans)


Terminer avec 15 d'évaluation en ayant marqué uniquement 3 points pour un meneur, c'est très inhabituel. Paris Lee a totalisé 13 passes décisives, pour seulement une perte de balle. Sans adresse (1/6 FG, 1/4 3P, 0.5 PSA), le meneur a tout de même produit 12.2 points sur 9.9 possessions. Soit 123.3 ORtg.



Le Mans Vs. Boulogne-Levallois : reporté


Limoges Vs. Bourg-en-Bresse : reporté


Lyon-Villeurbanne Vs. Gravelines-Dunkerque : reporté

Posts récents

Voir tout

©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com