• Thomas Guern

Jeep ELITE : le bilan de la J1

A l'issue de chaque journée de Jeep ELITE, Pro B, Espoirs sera publié un récapitulatif statistique. Le principe ? Dans la continuité de ce qui avait été fait pour une partie de la pré-saison sur Twitter, cet article est fait pour voir d'un rapide coup d'oeil les statistiques avancées (rythme, efficacité, 4 Factors) de chaque match, avec un focus sur un joueur pour chacune des rencontres. C'est un coup d'essai, et il n'est pas impossible que le format évolue au fil de la saison avec la reprise des compétitions.

Pour toute suggestion, n'hésitez pas à me contacter par mail ou via Twitter.


Dijon Vs. Lyon-Villeurbanne : 81-74


Le détail statistique par mi-temps de ce match n'aurait pas manqué de livrer des enseignements. Pour autant, les 4 Factors résument bien la physionomie de la rencontre : plus grand, l'ASVEL a dominé sous les panneaux en captant 57% des rebonds disponibles, tandis que Dijon a répondu par l'adresse extérieure (61% eFG%).


Le joueur : Ismael Bako (Lyon-Villeurbanne)


Ce n'est pas forcément le joueur qui brille le plus dans l'impressionnant effectif rhodanien. Pour autant, il parvient à se démarquer en étant très efficace sur un volume de jeu restreint, à l'image de la saison passée (à relire : Le Top 10 des joueurs les plus efficaces de Jeep ELITE). Face à Dijon, Bako a prolongé dans la lignée de la saison passée. Avec 10.1 points produits pour 4.6 possessions, Bako atteint ainsi 220.9 ORtg. Il a été dominant au rebond offensif, avec 30% OREB% : sur 10 tirs manqués de l'ASVEL, Bako a capté approximativement un rebond sur 3.



Le Mans Vs. Strasbourg : 97-79



Le Mans confirme sa montée en puissance vue en préparation, avec une impressionnante victoire face à Strasbourg. Le Mans frôle les 100 points marqués en seulement 76 possessions, soit 1.28 point marqué par possession. Une très bonne performance puisqu'une possession valait 1.10 point en Jeep ELITE la saison passée. Le MSB s'est appuyé sur le rebond offensif, secteur dans lequel les joueurs d'Elric Delord ont toujours été performants depuis le début de la pré-saison. Pour Strasbourg, il a manqué un peu d'adresse en attaque, et, évidemment, de rebond défensif pour limiter les occasions mancelles.


Le joueur : Antoine Eito (Le Mans)


Rien de reluisant à première vue pour le meneur du MSB avec un match à 3 pts (1/2 à 3pts), 6 passes, 0 tov. Mais en y regardant de plus près, c'est un très bon match, sur un volume de jeu très restreint. Ainsi, il a produit 5.1 points en seulement 2.6 possessions (3% des possessions du MSB). En ramenant sur 100 possessions, c'est 194.7 points produits. Tout simplement.



Orléans Vs. Cholet : 101-63


L'attaque la plus efficace de la journée est à mettre au crédit d'Orléans : 135.2 ORtg. Les 4 Factors sont tous excellents : 65% eFG%, 16% TOV% (!!), 33% OREB%, 35% FT Rate.

Seule ombre au tableau pour l'OLB : le rebond défensif. Les orléanais, privés de Sané et Florimont, ont laissé Cholet capter 43% de leurs (nombreux) échecs. Ce fort ratio donne ainsi à CB plus de rebonds offensifs que défensifs sur la rencontre.


Le joueur : Terell Parks (Cholet)


Pointé du doigt dans le naufrage choletais, la production de Terell Parks questionne. Les stats brutes ne sont pas exceptionnelles, mais pas mauvaises non plus avec 8 points, 7 rebonds (dont 6 offensifs) en 17 minutes. Il peut même se targuer d'avoir capter 29% des rebonds offensifs disponibles ! C'est bien le seul indicateur positif de la prestation de Parks... La rentabilité aux tirs ? 0,74 point maqué par tentative de tir pour un pivot... L'agressivité défensive ? En-deça, avec 46% de stops défensifs. Le pourcentage, déjà bas, fait tâche en comparaison avec Nianta Diarra. L'intérieur/pivot malien affiche lui 67% de stops défensifs.



Chalon/Saône Vs. Pau-Lacq-Orthez : 76-78



3.1 points pour 100 possessions. C'est le maigre écart qui sépare Pau de Chalon sur Saône. L'Elan Chalon a pêché dans l'adresse (49% eFG%) mais a été en mesure de se procurer de nombreuses opportunités sur rebonds offensifs, sans pour autant faire décoller une faible efficacité offensive (97.0 ORtg). Pau n'a pas été des plus efficaces (100.1 ORtg), mais l'adresse des palois a fait la différence dans ce match très disputé.


Le joueur : Nicolas De Jong (Pau-Lacq-Orthez)


Il a été le grand artisan de la victoire paloise, avec 17 points et 7 rebonds. Très rentable en attaque (149.4 ORtg), adroit (1.46 point marqué par tentative de tir), il a assuré le gros du boulot, un peu seul, au rebond défensif avec un rebond défensif disponible sur 4 capté par le tourangeau.



Limoges Vs. Nanterre : 76-85


Première ratée pour le CSP Limoges devant ses supporters. Les joueurs de Mehdy Mary ont livré un match satisfaisant en attaque, manquant légèrement d'adresse (49% eFG%). Ils ont su ne pas perdre la balle (seulement 12% des possessions), su se procurer des secondes chances sur rebond offensif, su aller aux lancers-francs.

Le souci, c'est que dans le même temps, Nanterre fait mieux dans tous les secteurs, profitant de largesses défensives : 126.2 ORtg est une très bonne efficacité offensive. Tous les voyants sont au vert pour les 4 Factors, tant au niveau de l'adresse, perte de balle, etc. Un match plein pour Nanterre, qui se rattrape bien après la défaite face à Bourg (match décalé de la 2e journée).


Le joueur : Nicolas Lang (Limoges)


Il aura surnagé dans la défaite du CSP. Pour preuve (puisque le chiffre nous arrange...), Lang a un +/- de +12. Son impact est largement positif avec 2.17 points à lui créditer sur 100 possessions estimées à Lang. Le shooteur peut se targuer d'avoir été très rentable, avec 1.66 point par tentative de tir. Au-delà de son adresse, il a surtout été agressif, toujours à chercher à produire des points : 55% des possessions individuelles estimées à Lang ont abouti sur au moins un point produit par le CSP. Seul Boutsiélé a affiché une plus grande agressivité offensive. Lang termine ainsi le match avec 16.0 points produits sur 11.4 possessions (140.3 ORtg).



Boulogne-Levallois Vs. Gravelines-Dunkerque : 89-57


Un monde a séparé les deux formations... Boulogne-Levallois livre le match parfait, avec notamment 13% de pertes de balles sur ces 68 possessions ! Gravelines-Dunkerque a manqué de tout, ou presque : seul le FT Rate apparaît comme potentiel élément satisfaisant... Reste encore à les convertir ! Le BCM n'a réussi que 15 lancers sur 29 tentatives (52%).


Le joueur : Vitalis Chikoko (Boulogne-Levallois)


Son duel face à Chris Horton a tourné à la démonstration : 25 minutes, 27 points (11/14 FG, 5/5 FT), 8 rebonds (dont 4 off.), 35 d'évaluation.

En allant plus loin :

1,67 point par tentative de tir

19% OREB - 16% DREB - 17% REB

186,1 ORg

24.0 points produits sur 12.9 possessions,

86% de possessions estimées à Chikoko s'étant conclue par au moins un point produit

Différentiel de 15 points pour 100 possessions individuelles entre attaque et défense. (A titre d'information sur cette stat "NetAdj" : être au-dessus de 10 est très rare en Jeep Elite. C'est un des meilleurs matches de ces 3 dernières saisons qu'a livré statistiquement Chikoko.)



Bourg-en-Bresse Vs. Roanne : 80-63



Match sérieux de Bourg-en-Bresse avec une efficacité dans la moyenne de la Jeep ELITE. Le rendement offensif, satisfaisant, est entaché par un FT Rate très bas (6%). Mais c'est défensivement que la JL impressionne : Roanne a été limité à 86.5 points pour 100 possessions, avec une adresse famélique (41% eFG%).


Le joueur : Zack Wright (Bourg en Bresse)


Tout en contrôle, Zack Wright a livré une partition complète face à Roanne : 12 points (6/8 FG), 5 rebonds (dont 3 offensifs), 4 passes décisives, 2 interceptions, 2 pertes de balles, 21 d'évaluation, +/- de +16.

Il a produit 11.4 points sur 8.8 possessions, soit 130.5 ORtg. Si Wright est aussi rentable, c'est aussi grâce au 1.5 point marqué par tentative de tir. Wright ne s'est pas uniquement contenté d'être adroit et rentable, puisqu'il est le meilleur rebondeur offensif de la JL sur ce match (20% OREB%).

En couplant tout cela à sa production défensive (95% de stops défensifs estimés), Wright a le meilleur impact statistique du match avec 5.66 NetRtg (gain entre sa production offensive et défensive individuelle).



Le Portel Vs. Chalons-Reims : reporté


Boulazac Vs. Monaco : reporté

Posts récents

Voir tout

©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com