• Thomas Guern

Espoirs : le bilan de la J1

Mis à jour : 9 nov. 2020

A l'issue de chaque journée de Jeep ELITE, Pro B, Espoirs sera publié un récapitulatif statistique. Le principe ? Dans la continuité de ce qui avait été fait pour une partie de la pré-saison sur Twitter, cet article est fait pour voir d'un rapide coup d'oeil les statistiques avancées (rythme, efficacité, 4 Factors) de chaque match, avec un focus sur un joueur pour chacune des rencontres. C'est un coup d'essai, et il n'est pas impossible que le format évolue au fil de la saison avec la reprise des compétitions.

Pour toute suggestion, n'hésitez pas à me contacter par mail ou via Twitter.


Dijon Vs. Lyon-Villeurbanne : 56-76



Bonne entrée en matière pour l'ASVEL face à une équipe de Dijon toujours délicate à jouer. Les villeurbannais auraient pu gagner en efficacité sans ces nombreuses pertes de balles (27% TOV%). Pour Dijon, c'est un match à oublier. Seule consolation : le rebond offensif (33% OREB%).


Le joueur : Victor Diallo (Lyon-Villeurbanne)


Rentabilité maximale pour Victor Diallo, meilleure évaluation du match (24) avec le second plus faible USG% du match (14%, précédé par Noah Manet 9%). Il termine en double-double (13 points, 10 rebonds), en tournant à 1.65 point marqué par tentative de tir et 18% de rebonds disponibles captés. Meilleur ORtg de la rencontre avec 172.8 points produits pour 100 possessions estimées à Victor Diallo.



Le Mans Vs. Strasbourg : 68-86


Cité parmi les meilleures équipes Espoirs cette saison, Strasbourg n'a pas manqué son entame de championnat avec une jolie prestation : 113.9 ORtg, 15% TOV%, 40% OREB%, 49% FT Rate. Seule l'adresse a fait défaut aux alsaciens, face à une équipe mancelle qui sera sans doute très performante aux rebonds cette saison.


Le joueur : Syndey Hawmmond (Strasbourg)


La performance de Hawmmond résume à lui seul pourquoi Strasbourg l'a emporté. Le transfuge du CSP Limoges termine la rencontre avec 15 points (8 points aux tirs, 7 aux lancers) et 5 rebonds (4 offensifs). Son activité au rebond offensif a été excellente avec 16% OREB%. Il a fait preuve d'une très grande agressivité avec un FT Rate de 1.29, la meilleure marque de cette première journée.



Orléans Vs. Cholet : 52-86



Ne perdant pas ses habitudes depuis 2 saisons, Cholet a (encore) gagné. L'écart est conséquent entre les 2 équipes, si Cholet n'avait pas autant perdu de ballons (30% TOV%). Orléans a manqué d'adresse en attaque, tout en perdant trop de ballons (26% TOV%) pour espérer mieux.


Le joueur : Nathan De Sousa (Cholet)


Le meneur de CB (né en 2003) a compilé 10 points et 14 passes décisives. Sa performance est assez incroyable car il termine la rencontre avec 145.0 ORtg, en étant seulement à 48% TS% ! Sa capacité de création à la passe est phénoménale, avec un ratio AST/TOV de 14.0. Au cours de ce match, De Sousa a produit la bagatelle de 17.8 points. Mention à la performance défensive du meneur, avec 3 stocks.



Chalon/Saône Vs. Pau-Lacq-Orthez : 80-71


L'Elan Béarnais a dominé l'Elan Chalon aux rebonds offensifs et aux lancers-francs, mais l'écart favorable aux chalonnais dans l'adresse, et les pertes de balles s'est avéré décisif dans le gain de la rencontre.


Le joueur : Wilson Godou (Chalon sur Saône)


Chalonnais le plus efficace avec 120.5 ORtg, Godou a surfé sur une bonne adresse sur ce match avec 1.59 point par tentative de tir. Il a montré une bonne activité au rebond offensif avec 19% OREB%, pour finir avec 17% REB%. C'est la meilleure marque de l'Elan, à égalité avec Yvann Mbaya.



Limoges Vs. Nanterre : 57-67


Peut-on gagner de 10 points en commettant 28 pertes de balles ? La réponse est oui pour Nanterre, qui a compensé cette incroyable maladresse par les rebonds offensifs. Limoges n'a pas su profiter de ces nombreuses pertes de balle puisque le CSP n'a pas été en mesure de rentrer ces tirs (33% eFG%).


Le joueur : Maxime Raynaud (Nanterre)


Si Nanterre a pu bénéficier de 3 opportunités de marquer supplémentaires malgré 36% TOV%, c'est grâce à l'activité des franciliens au rebond offensif, Maxime Raynaud en tête. Il a capté 23% des rebonds offensifs qui lui étaient disponibles, un ratio très important. Victor Doutre (16%), Samuel Eyango Dingo (15%), Victor Wembanyama (13%) n'ont pas ménagé leurs efforts.



Boulazac Vs. Monaco : 90-91 (ap.)



Habituellement, l'écart de possession entre deux équipes ne dépasse pas 2 possessions. Selon les circonstances de la rencontre, il peut y avoir un écart plus important. C'est le cas ici, avec Monaco comptant 4 possessions de plus que Boulazac. 4 possessions de plus, pour un point d'écart au final, et on obtient ainsi un match où Boulazac perd en étant l'équipe la plus efficace (94.2 ORtg contre 90.9). Bonne adresse du BBD, qui lâche le match aux rebonds.


Le joueur : Mouhamadou Cissé (Monaco)


La victoire monégasque s'est joué aux rebonds, et notamment au rebond défensif où Monaco a capté 90% des rebonds défensifs disponibles. Dans cet exercice, le match de Cissé est exceptionnel : il a capté 35% des rebonds défensifs disponibles. Pour 3 tirs manqués de Boulazac, un échec finissait dans les mains de Cissé.



Bourg-en-Bresse Vs. Roanne : 69-78



A l'image de Cholet, Roanne a parfaitement réussi ses débuts. La Chorale ne dépasse pas la barre du point marqué par possession, conséquence de ces 30% de possessions finies par une perte de balle. Belle présence au rebond offensif, avec 35% OREB%.


Le joueur : Arthur Bruyas (Roanne)


Sa saison Espoirs 2019-20 avait été prometteuse. Arthur Bruyas fait partie sans aucun doute des meilleurs meneurs à ce niveau. Face à Bourg en Bresse, il a été très rentable avec 1.54 point par tentative de tir. Pourtant, il ne dépasse pas la barre fatidique des 100 d'offensive rating. Pourquoi ? Le meneur pointe à 39% TOV%...



Le Portel Vs. Chalons-Reims : 73-59



Malgré une belle domination aux rebonds (34% OREB%, 56% REB%), Chalons-Reims s'incline au Portel. Dans un match où le moins mauvais l'a emporté, l'ESSM aura été moins maladroit (eFG%, TOV%), mais c'est surtout sur la ligne des lancers que les coéquipiers de Théo Magrit ont fait la différence.


Le joueur : Nadir Hifi (Le Portel)


Très souvent, Nadir Hifi a été le dernier joueur à toucher le ballon sur les possessions portelloises. Son USG% est très élevé (37%), son volume de possession le plus haut de l'équipe (15.7), mais il a répondu présent en délivrant un match très efficace. En 24 minutes, il a marqué 22 points (8/17 FG, 3/8 3P, 3/3 FT), tournant à 1.20 point par tentative de tir. Sur les 15.7 possessions qui lui sont estimées, il a produit 18.0 points, soit 115.2 ORtg. Il se distingue également en défense avec 3 interceptions, représentant 7% des possessions adverses. De quoi permettre à Hifi de terminer avec le meilleur impact individuel du match (+8.35 NetRtg).



Boulogne-Levallois Vs. Gravelines-Dunkerque : reporté

Posts récents

Voir tout

Espoirs : le bilan de la J6

D'un rapide coup d'oeil, retrouvez une analyse statistique collective de la 6ème journée du championnat Espoirs.

Espoirs : le bilan de la J5

D'un rapide coup d'oeil, retrouvez une analyse statistique collective de la 5ème journée du championnat Espoirs.