©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • Thomas Guern

David Holston : le MVP de la saison en chiffres

Mis à jour : 1 sept 2019

Alors que les finales des playoffs avancent à grand pas avec le match 1 entre l'ASVEL et Monaco samedi 15 juin, la saison 2018-2019 aura été marquée par l'incroyable saison de la JDA Dijon (3e de saison régulière avec 23 victoires pour 11 défaites).

Au sein de la formation bourguignonne, David Holston a épaté. Le meneur de poche a éclaboussé cette saison de son talent, au point de remporter le titre de MVP. Une récompense d'autant plus méritée lorsqu'on s'attarde plus longuement sur les chiffres de l'américain.


L'ensemble des données porte sur la saison régulière, hors playoffs et Leaders Cup. 171 joueurs ont été pris en compte : ceux ayant joué 250 minutes au minimum.


Infatigable et régulier


Sans leur faire injure, l'effectif de la JDA ne dispose pas de la même profondeur que l'ASVEL, Monaco, ou même Nanterre, Strasbourg pour citer des équipes ayant finir derrière Dijon. Du coup, Holston a été très sollicité : 33 matches joués pour 29.1 minutes en moyenne. Soit un total de 961 minutes (18e), et sans tenir compte des compétitions européennes !

A côté de ça, Holston a tenu son rang en affichant 13.2 GmSc (Game Score). Cette évaluation est ajustée avec des coefficients pour pondérer les rebonds, interceptions, pertes de balles. Il en sera question dans un prochain article, afin de comprendre l'intérêt d'un tel raisonnement par rapport à une évaluation "classique" qui favorise les intérieurs avec le rebond.



Un excellent gestionnaire


Si Holston est un formidable joueur de 1 contre 1, peut-être même le meilleur du championnat, c'est avant tout un excellent meneur dans la gestion et l'implication de ses coéquipiers. 42% des possessions lui étant estimées se termine par une passe décisive (1er). Mais au-delà de ce chiffre, son ratio AST/TOV est au sommet de la ligue cette saison avec 3.23 (1er).

Signe également de son altruisme : Holston n'est pas le joueur avec le USG% le plus élevé de son équipe. Il n'est même que 3e, devancé par Pearson (25.9 USG%) et Ware (27.0 USG%).



Une arme offensive efficace


Le meneur de la JDA fait partie des meilleurs créateurs du championnat. Par créateur, on entend la capacité à produire des points. Dans ce classement dominé par Justin Robinson (Elan Chalon) et Devin Ebanks (Chalons-Reims) avec 16,0 points produits par match en moyenne, Holston se classe 7e avec 14,2 unités. Ces 14.2 points sont crées efficacement, en 5.9 possessions se terminant par au moins un point (du meneur ou d'un de ces coéquipiers). Surtout, avec un tel temps de jeu, il n'est jamais évident de rester efficace. Holston y est parvenu, affichant 115.9 ORtg (32e). Cette place s'explique par une bonne adresse (63.4 TS%, 28e).



Un joueur d'impact


L'impact de David Holston ne se limite pas uniquement qu'à l'attaque. Dans une équipe qui a été l'une des plus efficaces défensivement de la saison, David Holston affiche un DRtg de 105,6 (33e). Là aussi, un très bon chiffre au vu des responsabilités offensives du meneur.


Un chiffre résumé particulièrement bien l'impact considérable de David Holston : +38,5 NetPts sur l'ensemble de la saison (10e). Un classement que dominent Miro Bilan (80,5), Youssoupha Fall (57,2), et plus globalement les intérieurs. Le premier meneur de ce classement n'est autre que Holston (10e). Loin, très loin devant Taylor, Cherry, McConnell...



69 vues