• Thomas Guern

Calais : Imane El Garti et Fanta Sanogo à la loupe

Le décryptage statistique sur Amélie Voynet et Strasbourg, ainsi qu'Aminata Gueye (à retrouver ici) ont donné des idées à certains sur Twitter.

Imane El Garti a passé le plus de temps sur les parquets de LF2 cette saison : 588 minutes, soit une moyenne de 36.8 minutes par match ! Dans ce classement des temps de jeu moyen, quatre autres calaisiennes sont présentes dans le Top 10 : Fleur Devillers (34.9, 3e), Anais Vielotte (34.9, 4e), Victoria Majekodunmi (32.4, 8e) et Joanne Lauvergne (32.2, 10e).


Comme tout le temps en statistiques, il est important de placer un contexte avant toute analyse. Calais fait partie d'équipes jouant vite en LF2, avec 75.1 possessions par match, pour une efficacité légèrement au-dessus du championnat en attaque (88.6 contre 88.0), mais une défense parmi les plus mauvaises du championnat : Calais encaisse 97.5 points pour 100 possessions (11e). L'efficacité globale du COBC est de -8.9 NetRtg (10e). Des chiffres à garder dans un coin de la tête, car le rendement collectif peut impacter le rendement individuel. Et le nombre de possessions élevés fait que sur une équipe peu efficace, le rendement sera lui aussi impacté. D'autant plus sur des temps de jeu conséquent !


Pour autant, Imane El Garti parvient à afficher un niveau de performance satisfaisant, notamment à la mène : elle se classe 7e de LF2 avec 4.2 passes décisives par match. Lorsqu'elle est sur le parquet, elle affiche un 22% AST%. C'est-à-dire qu'elle va faire une passe décisive pour un tir sur 5 de son équipe lorsqu'elle est sur le parquet. Une valeur la classant dans le Top 25 de la catégorie, dominée par Elise Marie (Chartres, 37.5%).


Malgré des indicateurs encourageants à la passe, l'efficacité offensive d'Imane El Garti n'atteint pas des sommets avec 81.9 ORtg. Pourquoi ? Son ratio AST/TOV est à 1.18, loin de ce que peuvent Isis Arrondo (2.3) ou Alexia Lacaule (2.0), des joueuses qui tournent respectivement à 5.0 et 4.1 passes décisives par match.

L'efficacité aux tirs pénalise aussi El Garti, qui marque ainsi 96.8 points pour 100 tentatives de tir.


En défense, Imane El Garti réalise 8.0 stops défensifs par match. Est appelé Stops une possession qu'on estime à la joueuse en défense n'aboutissant pas sur un point de l'adversaire. Elle doit ce nombre de stops à l'interception, secteur où elle est la 3e du championnat avec 2.6 interceptions par match. Soit 3.8% STL% : lorsqu'Imane El Garti est sur le parquet, un peu de moins de 4 possessions adverses sur 100 se sont terminées par une interception de la meneuse. Une valeur qui la place dans le Top 15 de la catégorie.


L'impact global d'Imane El Garti se révèle ainsi "négatif" avec -2.01 NetPts par match, résultant d'un manque d'efficacité dans certains secteurs offensifs (adresse aux tirs, turnovers) tandis qu'elle performe plutôt bien en défense.

Petit rappel : El Garti a joué 588 minutes cette saison, sur 16 matches dans la base stat...




Fanta Sanogo ne dispose pas d'un tel de temps de jeu, quasiment moitié moins (19.1 minutes par match) ! Par contre, Sanogo est la calaisienne ayant le meilleur impact de son équipe avec 0.51 NetPts par match.

En 19.1 minutes par match, elle tourne à 5.9 points (54% FG, 83% FT), 3.2 rebonds (dont 1.9 offensif), 0.3 passe décisive, 0.7 perte de balle, 0.9 interception, 0.2 contre, 1.6 faute.

Des chiffres corrects, sans être extraordinaires ? Au contraire...


Fanta Sanogo, c'est un rendement maximal pour une utilisation réduite. Dans une équipe où Fleur Devillers (27.3% USG%) concentre une grande partie du jeu calaisien, Sanogo affiche seulement 15.4% USG%. Sauf que cette utilisation est parfaitement mise à profit en terme d'efficacité offensive et d'agressivité offensive. Elle est dans le Top 10 des joueuses les plus efficaces en attaque de la LF2 (107.6 ORtg, 9e), et des joueuses les plus agressives (50.5% Floor%). C'est-à-dire qu'il est estimé que près d'une possession sur deux estimées à Fanta Sanogo aboutit par la production d'un point au moins.


Outre l'efficacité et l'agressivité offensive, Fanta Sanogo a réalisé une très belle saison au rebond offensif, se classant 8e dans ce secteur. La calaisienne a capté 12% des rebonds offensifs qui lui étaient disponibles.


Dans l'absolu, la saison réalisée par Sanogo est extrêmement intriguante, à des niveaux similaires que ceux d'Aminata Gueye. Rien que ça.

Posts récents

Voir tout

©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com