• Thomas Guern

Abdoulaye N'Doye : une progression expliquée à travers les stats

Mis à jour : mai 26


Si Cholet Basket pointait à la 6e place du championnat au moment de son arrêt, la très bonne saison d'Abdoulaye N'Doye n'y est pas étrangère. Le prospect choletais (Guard, 1m99, 1998) a franchi un pallier, devant un des meilleurs JFL du championnat. Ses qualités défensives lui ont permis dans un premier temps de grappiller des minutes en pro, mais c'est en attaque que le meneur/arrière français a montré l'étendue de son potentiel. Annoncé au second tour de la prochaine Draft NBA, comment expliquer la progression d'Abdoulaye N'Doye ?


L'adresse aux tirs : un floater qui ouvre la voie


Dans le décryptage basique des stats qui peut être fait dans un premier temps, l'adresse à 3 points apparaît comme celle en nette progression :

La progression reste à nuancer sur le volume de tirs à 3 points, le plus faible cette saison depuis l'arrivée de N'Doye en pro. Cependant, ses pourcentages de réussite aux lancers tendent à confirmer les progrès dans l'adresse extérieure :

Etant donné le lien établi entre le pourcentage de réussite aux lancers et la capacité à rentrer des tirs à 3 points, les progrès montrés sur un faible échantillon ne sont pas à négliger pour autant.


A 2 points, les capacités athlétiques de N'Doye ont toujours fait de lui un joueur à l'aise pour finir au cercle. Cette saison, N'Doye a usé avec succès du floater. Lâché à 5-6m du cercle, il s'est révélé être une arme redoutable tout au long de la saison (notamment face à Strasbourg). Ainsi, il a pu s'appuyer sur un pourcentage de réussite à 2 points plutôt correct (53% en 2018-19, 54% en 2019-20) en y ajoutant du volume : de 2.7 tentatives à 2 points en 2018-19 à 5.7 tentatives en 2019-20 !



Une production offensive doublée


Jonathan Rousselle et David Michineau en 2017-18, London Perrantes et Killian Hayes en 2018-19 : Cholet a toujours disposé d'une doublette de créateurs à l'arrière, ne permettant pas forcément à Abdoulaye N'Doye d'endosser un rôle au-delà de celui de spécialiste défensif. Dès la pré-saison (relire l'analyse de pré-saison), la production de points de N'Doye apparaissait à mon sens comme l'une des clés du succès de la saison de Cholet Basket.


Mais, omettant le secteur intérieur, la production de points peut venir de l'arrière également, et d'un joueur dont on peut espérer plus : Abdoulaye N'Doye. Le jeune combo-guard est capable de se muer en créateur. Pour preuve, il a réussi 6 matches la saison dernière à plus de 9 points produits (@Le Portel, Vs. Chalon sur Saône, @Boulazac, @Nanterre, Vs. Gravelines-Dunkerque, @Bourg-en-Bresse). Sur ces 6 matches, Cholet affiche un bilan équilibré de 3 victoires pour 3 défaites.

Cette saison, N'Doye a produit 10.0 points en moyenne par match, près du double de la production de la saison 2018-19 (5.77 points produits). Pour reprendre cette barre des 9 points produits, N'Doye a dépassé cette marque à 15 reprises cette saison. Dans ce cas-là, Cholet affiche un bilan de 9 victoires pour 6 défaites. A l'inverse, le bilan devient négatif (5-6) sur les 11 matches où N'Doye produit moins de 9 points.


Cette amélioration de la production offensive s'explique en grande majorité par une amélioration des points marqués (6.1 à 10.2) et des passes décisives (2.6 à 3.9). Le ratio AST/TOV du guard s'améliore également saison après saison (1.7 à 1.9).


En voyant une augmentation de production de points de 42% d'une saison à l'autre, il est toujours pertinent de mettre en parallèle le volume de jeu : si le volume de jeu augmente également de l'ordre de 42-45%, est-ce réellement un progrès que d'augmenter sa production de points de 42 % ?

(Remarque : "% possession équipe" désigne le pourcentage de possessions estimées à Abdoulaye N'Doye par rapport aux possessions totales de Cholet Basket.)

Réponse : Oui.

N'Doye a donc produit plus, sans avoir à concentrer un volume de jeu conséquent. Son USG%, indicateur lui aussi relatant de l'impact d'un joueur sur une possession, plus couramment utilisé, est passé de 13.0% en 2018-19 à 16.4% cette saison.



Plus de production, plus d'efficacité !


En ayant une production offensive à la hausse sans avoir concentré un trop important volume de jeu, N'Doye a donc gagné en efficacité.

Ses capacités de création, son floater lui ont permis de gagner en agressivité. Cette saison, 50.7% des possessions estimées à N'Doye se sont terminées par la création d'au moins un point. C'est mieux que les 41.2% en 2018-19, valeur déjà en progrès par rapport aux 35.8% de la saison 2017-18 (histogramme en bleu sur le graphique)

Au-delà de l'agressivité, c'est dans l'efficacité offensive que N'Doye a franchi un cap. La courbe orange montre la progression linéaire sur les 3 saisons professionnelles : une progression de son Offensive Rating de 13.1 entre sa première et deuxième saison, puis 15.5 entre la deuxième et troisième saison.



La suite ?


Très bon défenseur, N'Doye a franchi un cap cette saison en étant capable de produire plus de points tout en étant plus efficace. Cette augmentation des responsabilités offensives s'est faite ressentir en défense, où son STL% n'a jamais été aussi faible depuis la saison 2017-18 (2.2%).

La prochaine étape pourrait consister à augmenter son volume de jeu (USG% avoisinant les 20%, tentatives de tirs à 3 points...) tout en maintenant une efficacité de l'ordre de 110 ORtg. Et pourquoi pas envisager une place parmi les joueurs les plus efficaces de Jeep Elite (si son avenir s'inscrit en France) ?

En NBA, sur les 3 dernières saisons, 3 joueurs affichaient un profil statistique similaire (et non de profil de jeu !) à Abdoulaye N'Doye : Courtney Lee, Scott Machado, Andre Ingram. Les critères utilisés ont été :

- meneur/arrière

- adresse à 3 points supérieur à 40%

- USG% inférieur à 17%

- STL% supérieur à 2%

- TS% supérieur à 60%


Les résultats sont à consulter dans le détail sur basketball-reference.

Posts récents

Voir tout

CSP Limoges : l'effet Mehdy Mary

L'effet Mehdy Mary : le CSP était à la peine après 13 matches de championnat, et le voilà en playoffs à la 25e journée. Explications stats.

©2019 by Thogiball. Proudly created with Wix.com